Les Régions soutiennent la “réflexion” de la CRPM sur l’avenir de l’Europe au Bureau politique

/, Cohésion, Energie & Climat, Enjeux mondiaux, Maritime/Les Régions soutiennent la “réflexion” de la CRPM sur l’avenir de l’Europe au Bureau politique

Les Régions membres de la CRPM soutiennent fermement la « réflexion » sur l’avenir de l’Europe lancée par la CRPM.

La CRPM a présenté sa réflexion lors de son Bureau politique organisé à Gozo (Malte) sur l’aimable invitation du Ministre de Gozo, M. Anton Refalo. Cette réflexion, approuvée à l’unanimité par les Régions pendant la réunion, a pour objectif d’identifier les aspirations et les priorités des régions périphériques et maritimes pour l’avenir de l’Europe.

Pour le Président de la CRPM, Vasco Cordeiro : « il est crutial que les Régions soient actives dans le débat sur l’avenir de l’Europe. La cohésion territoriale doit être au cœur de la discussion ».

Le débat sur l’avenir de l’Europe a été accompagné d’une discussion sur le budget de l’UE., lors duquel les régions membres ont souligné l’importance qu’il soit pris en compte dans toute discussion relative à l’avenir de l’Europe.

Suite à ces débats, la session du Bureau politique consacrée à la Politique de cohésion a été l’occasion de présenter l’état d’avancement des travaux de la CRPM qui se mobilise avec ses Régions membres pour développer des propositions concrètes sur les enjeux majeurs de l’avenir de la politique de cohésion après 2020.

Elle cherche également à identifier les domaines de la politique de cohésion pour une utilisation pertinente des instruments financiers, qui simplifierait la politique et qui améliorait le rôle des régions dans la gouvernance. Elle souhaite établir une séparation claire avec le Fonds Européen pour l’Investissement Stratégique.

Des propositions dans le cadre du Fonds Social Européen (FSE) et de la coopération territoriale européenne (Interreg) ont été élaborées. La CRPM s’efforce également d’examiner le lien le plus approprié entre la politique de cohésion et le semestre européen et de faire en sorte que les difficultés spécifiques des régions insulaires, ultrapériphériques et nordiques peu peuplées soient reconnues.

La Secrétaire général de la CRPM, Eleni Marianou, a déclaré que: « La politique de cohésion ne consiste pas seulement à financer. Elle est au cœur de la réalisation des objectifs de l’UE pour toutes les régions. »

Un état d’avancement sur le Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE) et les Autoroutes de la Mer a été présenté lors du débat sur l’Accessibilité. La CRPM continue à demander que le solde disponible du crédit du MIE pour la période 2014-2020 soit utilisé dans les projets qui améliorent l’accessibilité des régions périphériques et insulaires de l’Europe.

Cette mesure devrait être prise en compte dans la Règlement post-2020. La CRPM a d’ores et déjà adopté des propositions relatives à ce sujet qu’elle compte presenter.

La Présidente de la session, Annika Annerby Jansson, Vice-Président de la CRPM en charge des Transports, a annoncé qu’« au-delà de la réflexion générale, les Régions se mobiliseront ensemble afin d’améliorer la conception actuelle des corridors, notamment en participant activement aux forums des corridors ».

La CRPM a également présenté sa contribution pour améliorer l’accessibilité dans les régions périphériques et insulaires grâce aux Autoroutes de la Mer (AdM) – composante maritime du programme du réseau transeuropéen de transport (RTE-T). Cela implique de renforcer les dimensions géographique et stratégique du Plan Détaillé de Mise en Œuvre des AdM publié par la Commission européenne et de modifier de la mise en œuvre des AdM jusqu’à 2021.

Concernant les Affaires Maritimes, les régions membres ont été informées du caractère décisif des mois à venir pour l’avenir maritime de l’Europe. Les Etats membres ont entamé des discussions sur la déclaration ministérielle sur les politiques maritimes qui sera adoptée le 20 avril 2017 à Malte. Cette déclaration établira les bases politiques pour les futures politiques maritimes européennes.

Les Régions ont approuvé une position politique et appelle l’Union européenne à se saisir de ces occasions pour placer les Mers et les Océans au cœur de son projet d’avenir, agir en partenariat avec les Régions pour investir efficacement dans l’économie maritime et approfondir les politiques maritimes thématiques européennes.

Parallèlement aux discussions de ces trois thématiques clés pour la CRPM, cette réunion était également une opportunité pour les régions de discuter des stratégies macrorégionales. A cette occasion la CRPM a présenté sa Position politique sur les Stratégies européennes de dimension macrorégionale, qui synthétise un certain nombre de recommandations, incluant la création d’une Task Force transversale « Stratégies à dimension macrorégionale » entre les différentes Directions Générales de la Commission européenne. Cette Position politique a été adoptee.

Enfin, le débat sur la Politique migratoire a confirmé que les Régions mènent actuellement des politiques d’accueil et d’intégration efficaces, et montrent le chemin de la solidarité. La discussion a réaffirmé le rôle central que les régions peuvent jouer dans le cadre d’une solution européenne à plusieurs niveaux dans la crise migratoire en Europe, en particulier dans le contexte du futur débat sur l’avenir de l’Europe.

Tous les documents du Bureau politique de la CRPM sont disponibles sur notre site internet.

2017-04-12T14:22:20+00:00