La CRPM a organisé un échange de vues sur la politique de cohésion post 2020 avec Marc Lemaître, Directeur Général pour la politique régionale, le 16 février à Bruxelles.

L’évènement a eu lieu en présence de représentants de 33 régions membres, illustrant l’intérêt des régions à prendre activement part au débat sur la politique de cohésion post 2020. Cette réunion était une très bonne opportunité de partager leurs réflexions et inquiétudes sur la future politique.

Nicolas Brookes, Directeur pour la politique de cohésion à la CRPM, a débuté la session par une présentation de l’ensemble des idées et des réflexions, développé par le Secrétariat de la CPMR avec l’aide de plusieurs régions membres, portant sur des thématiques clés de la future politique de cohésion

Ces idées portent sur les enjeux majeurs de la politique de Cohésion, tels que les instruments financiers, le lien avec le fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), la gouvernance multi-niveaux, le principe de partenariat et la simplification. D’autres enjeux ont été abordé tels que l’architecture de la politique, la flexibilité et le lien avec le semestre européen.

Lemaître a commenté les idées et propositions développées par la CRPM de façon détaillée. Il a commencé par affirmer l’importance de maintenir la politique de cohésion pour toutes les régions européennes après 2020. Le scénario qui conduirait à amenuiser la politique de Cohésion pour qu’elle ne concerne qu’un nombre réduit de régions équivaudrait à une mise à mort de la politique de cohésion sur le long terme.

Il y avait un consensus général entre les participants et M. Lemaître sur la nécessité d’identifier les domaines dans lesquels l’utilisation des instruments financiers serait le plus pertinent.

M. Lemaître a également souligné que dans le futur, le lien entre la politique de cohésion et le semestre européen, sera inévitable. Il a également fait remarquer la nécessité de développer des idées en ce sens et d’accroitre la visibilité des liens qui existent déjà entre le semestre européen la politique de cohésion.

Marc Lemaître a déclaré: “Je me réjouis de continuer à collaborer avec la CRPM et de lire ses prochaines études sur la mise en œuvre de la politique de cohésion. Nous avons besoin d’une grande coalition de défenseurs de la politique de cohésion, avec le soutien de la CRPM et de ses régions membres ».

La CRPM rassemblera l’ensemble des propositions développé ainsi que les réflexions issues des discussions dans une position politique, qui sera adoptée lors du bureau politique de la CRPM en juin 2017.

Cette position sera présentée lors du forum Cohésion, qui aura lieu le 26-27 juin à Bruxelles en présence de représentants des institutions européennes.