SMILEGOV : 41 nouvelles îles ont intégré le Pacte des Iles

//SMILEGOV : 41 nouvelles îles ont intégré le Pacte des Iles

Des représentants des îles de toute l’Europe se sont rassemblés à Bruxelles les 24 et 25 juin 2015 afin de faire un point sur les avancées de la planification énergétique durable locale. Ils ont aussi discuté pour envisager la manière dont les îles pourraient constituer un moteur pour une croissance durable et inclusive. Le 24 juin, lors de l’évènement final de SMILEGOV, les membres des clusters ont partagés leurs expériences sur la consolidation d’une gouvernance multi-niveaux qui permettrait d’assurer l’élaboration et la mise en œuvre de projets et de plans énergétiques durables au niveau local. La cérémonie de signature du Pacte des Iles a eu lieu le 25 juin en parallèle à l’Assemblée Générale de la Commission des Iles de la CRPM. Avec ces 41 nouveaux membres, le Pacte des Iles est désormais constitué de 117 membres.

L’évènement final de SMILEGOV « Les îles vers une gouvernance multi-niveaux plus intelligente à l’horizon 2020 » a été accueilli au Comité des Régions. Lors de son discours d’accueil, M. Paul FARRUGA, Maire de Hal Tarxien, Malte, a insisté sur la manière dont il serait possible de surmonter les obstacles dans la mise en œuvre de la planification énergétique durable pour les îles (island Sustainable Energy Action Plans (iSEAPs). Les coordinateurs des clusters SMILEGOV  ont partagé leur avis et ont illustré leurs propos avec des exemples de réussites lors de la session « shinning projects ». Deux projets partenaires, FEDARENE et REScoop ont aussi été représentés et ont fournis à l’audience des outils et des commentaires pratiques supplémentaires.

Un débat politique s’est concentré sur une gouvernance multilatérale et multi-niveaux qui permettrait d’aider les îles à atteindre les objectifs de 2020. Lors de ce tour de table, des représentants de plusieurs îles européennes ont souligné le fait que «  les autorités régionales ont la possibilité de créer des modèles à petite échelle dans leurs îles où les projets énergétiques devraient générer de la coopération et non de la compétition. » De plus, ils ont mis l’accent sur le fait que « les îles veulent être perçues comme des terres avec des ressources et des défis au lieu d’être perçues comme des territoires désavantagés. » Ils ont présenté leurs recommandations pour que les barrières d’une gouvernance multi-niveaux soient franchies de la manière la plus judicieuse possible en allant de la théorie vers la pratique.

Les nouveaux signataires du Pacte des Iles ont eu l’opportunité de participer à une réunion où des informations détaillées du processus de SMILEGOV leurs ont été transmises.

La seconde cérémonie de signature du Pacte des Iles a eu lieu le 25 juin à Bruxelles en parallèle à la 35ième Assemblée Générale de la Commission des Iles de la CRPM. Après le lancement en 2011 lorsque 76 îles s’étaient engagées à réduire leurs émissions de CO2 de 20% avant 2020, 41 autres îles ont décidé de rejoindre ce Pacte à l’occasion de cette Assemblée. Cllr Steven HEDDLE, Président de la Commission des Iles et président des Orkney et  Vasco CORDEIRO, Président de la CRPM et Président du Gouvernement des Açores étaient présents à cet évènement.

Plusieurs Membres du Parlement européen ont offert leurs contributions aux débats, lors des différentes sessions de l’Assemblée Générale et ont assisté à la cérémonie de signature du Pacte des îles tel que Ricardo SERRÃO SANTOS (PT-S&D), Miltos KYRKOS (GR-S&D), Tonino PICULA (HR-S&D),  Alyn SMITH (Verts/ALE), Claudia MONTEIRO de AGUIAR (PPE), Neoklis SYLIKIOTIS (GUE/NGL), Younous OMARJEE (GUE/NGL) et Salvatore CICU (PPE).

2016-12-06T14:07:29+00:00