Les Régions membres de la Commission des Iles (CDI) de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM) ont participé à un séminaire sur « L’économie circulaire et le rôle des Régions « , organisé dans le cadre de la 47ème Assemblée Générale de la CRPM qui s’est tenue à Palerme.

Le séminaire accueilli par la Région Sicile, a rassemblé 80 délégués des autorités régionales de la CRPM, du Nord au Sud de l’Europe, ainsi que des représentants d’associations, d’universités, d’acteurs du secteur privé et des institutions européennes. L’objectif était de mettre en commun les expériences des 6 Commissions géographiques de la CRPM en matière d’économie circulaire pour élaborer un document technique sur la base des résultats du séminaire afin de développer des messages politiques.

M. Gaetano Armao, Vice-Président de la Région Sicilienne et Président de l’Intergroupe des Régions Insulaires au Comité des Régions, a ouvert officiellement le séminaire en rappelant les travaux menés par le CdR sur le 8ème Programme Environnement et sa volonté de voir la Commission européenne à prendre des initiatives sur l’économie circulaire et sur l’environnement.

Pour le Parlement européen, M. François Alfonsi, Député européen, a évoqué la situation des régions insulaires en rappelant qu’elles sont confrontées à des défis particuliers lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre les législations européennes, sachant que toutes les Régions ne sont pas identiques. Il a en particulier souligné que les îles sont particulièrement concernées par les coûts de transport et la nécessaire valorisation des déchets sur place. Par conséquent, l’économie circulaire et son concept est un pas en avant très important pour ces territoires, mais qui exige de la flexibilité. Les directives décidées à Bruxelles devraient être mises en œuvre selon une approche territorialisée et adaptées sur le terrain.

Par ailleurs, M. Georges Kremlis, Directeur honoraire en charge de l’économie circulaire et l’insularité à la DG Environnement de la CE, a enjoint les régions à utiliser davantage les références aux territoires spécifiques du traité de Lisbonne, notamment maintenant que la Commission Européenne lance le green deal, le renouvèlement du Plan d’Action du Paquet Economie Circulaire, et le « Just Transition Fund ».

Les Régions insulaires de la CRPM ont ainsi pu partager leur dynamisme et leur profond intérêt pour la mise en place de l’économie circulaire sur le terrain:

La Ministre de Gozo, Mme Justyne Caruana, a mis l’accent sur la situation particulière des îles en faisant valoir que « pour atteindre les objectifs de l’UE, les îles ont besoin d’une plus grande flexibilité et de réglementations spécifiques concernant les fonds européens et les aides d’État, pour tenir compte de leurs conditions spécifiques liées à leur insularité« . Pour faire face aux défis liés à l’augmentation du tourisme, Gozo a décidé de travailler en étroite collaboration avec la population locale et d’appliquer les principes du modèle de l’économie circulaire (reconstruction, réutilisation et recyclage) au secteur touristique.

M. Jens Hjul-Nielsen, PDG de la BOFA – Région de Bornholm, a animé la session consacrée à l’économie circulaire et à la gestion des déchets. D’ici 2030, Bornholm ne mettra plus en décharge ni n’incinérera de déchets, mais réutilisera et recyclera 100 % de tous ses déchets. C’est un objectif ambitieux, mais  BOFA veut ouvrir la voie, apprendre et acquérir de l’expérience qui pourra servir dans toute l’Europe.

M. Alberto Pierobon, Ministre régional de l’énergie et des services d’utilité publique de la région Sicile, a présenté l’approche concrète mise en place par la Sicile à travers sa directive régionale récemment mise en œuvre. Elle vise entre autres à donner une seconde vie aux appareils électroniques et à promouvoir le recyclage du plastique au niveau régional. Ceci a conduit à la création de nouveaux emplois dans le secteur de l’économie circulaire.

La dernière session du séminaire, consacrée à l’économie circulaire et à la transition énergétique, a été animée par M. Giuseppe Sciacca, Secrétaire exécutif de la Commission des Iles de la CRPM, qui a rappelé qu’il s’agit d’une question clé pour les régions insulaires, qu’il est nécessaire de développer des activités de plaidoyer auprès des institutions européennes en partageant les informations du terrain, telles que les stratégies et les projets mis en œuvre.

Des représentants d’organisations partenaires et des experts des questions insulaires ont également contribué activement aux discussions.

M. Gianni Chianetta, Directeur Scientifique de Greening The Islands, rappelle tout l’intérêt du Protocole d’Entente de son organisation avec la CRPM et sa Commission des Iles visant à réunir les acteurs privés et publics en faveur de l’économie verte et pour produire des avis utiles aux décideurs  politiques.

La session sur l’économie circulaire et le tourisme durable a été animée par M. Giovanni Ruggieri, Professeur à l’Université de Palerme et Président de l’OTIE, qui a rappelé la situation fragile des îles en tant que petits territoires et systèmes qui peuvent être confrontés à des flux touristiques très importants. Il a donc souligné la nécessité d’une vision globale, et pas seulement locale.

En outre, M. Christian Del Bono, Président de Federalberhi pour les îles mineures de Sicile/Îles Eoliennes, a fait valoir que pour mettre en œuvre de nouveaux modèles de tourisme durable, il faut des compétences, une formation et des infrastructures adéquates et renforcer le soutien aux institutions publiques et privées. Son organisation a développé un projet avec 17 chambres de commerce en coopération avec l’UNESCO pour sensibiliser les communautés locales aux plans de tourisme durable.

Une recherche académique sur les obstacles à la mise en œuvre de modèles d’économie circulaire dans les régions insulaires de Méditerranée a également été présentée par Mme Jelena Marjanovic de l’Université de Corse. Elle a présenté 2 projets actuellement en cours qui impliquent des acteurs locaux : le projet Interreg ViviMED et le projet RISPETTU lancé par le secteur hôtelier.

Enfin, M. Davide Strangis, Directeur exécutif de la CRPM, conclut le séminaire en rappelant que les discussions ont montré une diversité d’approches et d’ expériences en matière d’économie circulaire dans les Régions membres de la CRPM, à travers l’Europe. Par conséquent, la participation des acteurs locaux et régionaux et l’adaptation des politiques et mesures communautaires aux besoins territoriaux sont essentielles. Les investissements dans ce domaine devraient se concentrer sur l’expérimentation au niveau territorial.

La CRPM exploitera les discussions par le biais de l’élaboration d’un document technique sur l’état de l’art dans les régions de la CRPM et élaborera des recommandations pour ses activités de plaidoyer.

Plus d’informations sur l’événement et toutes les présentations des conférenciers sont disponibles Ici.