Les Régions insulaires européennes se réunissent à Corfou pour la 39ème Assemblée Générale de la Commission des Iles de la CRPM

/, Avenir de l'Europe, Cohésion, Energie & Climat, Enjeux mondiaux, Maritime, Non classifié(e)/Les Régions insulaires européennes se réunissent à Corfou pour la 39ème Assemblée Générale de la Commission des Iles de la CRPM

La Commission des Iles de la CRPM (CDI) a tenu son Assemblée Générale Annuelle les 21-22 mars 2019 à Corfou, Ionia Nisia, à l’invitation du Gouverneur Régional, Theodoros Galiatsatos. Cet évènement a réuni des représentants élus de ses Régions insulaires membres, des institutions européennes, des techniciens et des académiques.

Durant deux jours de discussions intenses et animées, les participants ont eu l’occasion d’aborder des sujets hautement prioritaires pour le développement des îles de l’UE et de réfléchir aux moyens d’améliorer l’élaboration des politiques communautaires, nationales et régionales afin de mieux répondre à leurs besoins spécifiques. Cette réunion s’est déroulée à un moment crucial, avec les négociations en cours au Conseil et avec le Parlement européen sur l’avenir des politiques de l’UE, et dans le contexte des prochaines élections européennes en mai 2019.

Le 21 mars, la Commission des îles a eu l’honneur d’accueillir Nektarios Santorinios, Vice-ministre grec des affaires maritimes et insulaires, qui a prononcé une allocution d’ouverture lors de la session sur les transports et l’accessibilité en soulignant la nécessité d’adapter les politiques publiques à l’insularité, et donc à l’isolement, des îles européennes et de leur offrir des liaisons de transport à bas coût et fiables.

Par ailleurs, plusieurs Régions insulaires membres ont partagé leurs meilleures pratiques et initiatives locales mises en place pour résoudre certains des problèmes spécifiques auxquels sont confrontées les îles. Dans ce cadre, Anne Thomas, Vice-mayor de Bornholm (DK), a présenté la stratégie de sa région pour devenir, d’ici 2032, la première région en Europe sans incinération de déchets.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, il s’agira de gérer le passage d’une économie linéaire à une économie circulaire grâce à la conversion du système de gestion des déchets et en interaction étroite avec les citoyens et les entreprises.

Pour sa part, Heremoana Maamaatuaiahutapu, Ministre de la culture et de l’Environnement, a présenté l’actuelle stratégie d’aménagement de l’espace maritime visant à atténuer les impacts des activités humaines et les effets du changement climatique sur la très vulnérable biodiversité marine en Polynésie française.

La session consacrée à la politique de cohésion et au budget de l’UE a permis aux membres de la Commission des îles de bénéficier d’un point d’information sur les négociations sur l’après 2020 entre le Parlement européen et le Conseil et de discuter de la place des îles et de la cohésion territoriale dans le contexte du nouvel Agenda territorial 2020.

Theodoros Galiatsatos, qui intervenait dans cette session, a déclaré : « Nous soutenons fermement la position du Parlement européen et de la majorité des États membres consistant à préserver les programmes de coopération transfrontalière maritime dans le cadre d’Interreg après 2020. Nous sommes toutefois très préoccupés par la proposition de la Commission concernant la méthodologie d’allocation, qui pénalisera considérablement les régions maritimes et insulaires telles que les Iles Ioniennes« 

Le grand intérêt des régions insulaires pour ces questions s’est aussi manifesté lors d’un séminaire technique sur la politique de cohésion organisé en marge de l’Assemblée Générale Annuelle le vendredi 22 mars. L’objectif de ce séminaire, qui a réuni des experts et des autorités de gestion des fonds de la politique de cohésion, était, d’une part, de tirer des conclusions à partir des succès et des défis auxquels les îles ont été confrontées au cours de la période de programmation 2014-2020 et, d’autre part, de commencer à réfléchir sur la phase de développement et de programmation des programmes relevant de cette politique pour l’après 2020.

La première session du séminaire a porté sur la promotion des stratégies territoriales intégrées dans les îles de l’UE. La deuxième session, consacrée à l’avenir des programmes de coopération maritime, a été introduite par Marie-Antoinette Maupertuis, Conseillère exécutive de la Collectivité territoriale de Corse et rapporteur du Comité des régions sur l’avenir de la coopération territoriale européenne.

Rui Bettencourt, Secrétaire régional adjoint à la Présidence du Gouvernement des Açores, a quant à lui présenté les enjeux spécifiques de la coopération pour les régions ultrapériphériques, en prenant l’exemple du programme MAC (Madère-Açores-Canaries) et leurs attentes concernant les propositions de la nouvelle Commission pour faciliter la coopération entre régions ultrapériphériques de différents bassins maritimes et avec leurs pays tiers voisins.

L’un des points d’orgue de cette deuxième journée de réunion de la Commission des Iles a été le discours d’ouverture sur l’avenir du budget de l’UE prononcé par Isabelle Thomas, Députée européenne et rapporteur sur le cadre financier pluriannuel 2021-2027, qui a déclaré : « Les négociations en cours avec le Conseil sont difficiles et risquent de retarder l’accord final sur le futur budget de l’UE et sur les politiques de l’UE après 2020, mais le Parlement européen continue à défendre fermement sa position dans l’intérêt des régions et pour réaliser des progrès significatifs à l’avenir. La politique de cohésion de l’UE vaut la peine que l’on se batte pour elle, car nous restons convaincus qu’il s’agit d’une politique européenne juste, efficace et nécessaire pour tous les territoires européens. »

A l’occasion de cette réunion annuelle, les régions insulaires membres ont approuvé la déclaration finale, qui présente leurs principaux messages politiques aux institutions de l’UE et à leurs gouvernements nationaux sur le futur budget de l’UE et sur les politiques clés de l’UE comme la politique de cohésion, les transports ou l’énergie.

Parallèlement, deux importants protocoles d’accord ont été signés par la CRPM et sa Commission des Iles respectivement avec GreeningTheIslands, pour mettre l’accent sur la transition énergétique et le développement durable et l’Observatoire du tourisme pour l’économie insulaire (OTIE), pour améliorer l’analyse et la promotion du tourisme durable dans les îles.

Au cours de la réunion, Gilles Simeoni, Président du Conseil exécutif de Corse, a été réélu à l’unanimité Président de la Commission des Iles par les Régions membres, qui ont également élu leur nouveau Bureau pour l’année 2019-2020. Jesper Skalberg Karlsson, Vice-mayor de Gotland, a été élu premier vice-président du Bureau politique de la Commission des îles.

La prochaine réunion de la Commission des Iles se tiendra lors de l’Assemblée Générale de la CRPM à Palerme, Sicile, du 16 au 18 octobre 2019. La 40e assemblée générale annuelle de la Commission des îles sera accueillie par le gouvernement régional des Açores, à une date qui reste à déterminer.

> > > > Voir l’album photo

Les présentations et les documents de travail sont disponibles sur demande (anne.lezin@crpm.org)

2019-04-03T12:54:45+00:00